• PINTUPI/LURITJA  




    1          kutju, wan
    2          kutjarra, tuu
    3          maṉkurrpa, tjirri(pala)
    4          kutjarra kutjarra, puu(pala)
    5          raka(pala), payi(pala), payipi
    6          tjikitji(pala)
    7          tjapan(pala)
    8          yitipala, yayiti
    9          nayinpala, nayina
    10        tinpala, tiin


    11         lipin
    12        tuwilpa
    13        tjatin
    14        puutin
    15        piptin
    16        tjikitjin
    17        tjapantin
    18        yayitin
    19        nayintin


    20       tuuntiyi
    21        tuuntiwan
    30       tjaatiyi
    40       puutiyi
    50       piptiyi
    60       tjiktjiyi
    70       tjapantiyi
    80       yayitiyi
    90       nayintiyi
    100     yantaṯa
    1000  wantjawutjuna



    Le pintupi et le luritja sont deux dialectes communs d'une variété de la langue du désert occidental ou Western Desert Language qui sont parlés entre les lacs Mac-Donald et Mackay dans le Territoire du Nord de l'Australie occidentale. Cette langue est en fait constituée de nombreux dialectes qu'un certain nombre de linguistes considèrent comme des langues différentes. Cet ensemble appartient aux langues Wati de la famille Pama-Nyungan. Pour sa sauvegarde, une écriture à partir de l'alphabet latin fut développée. Si le vocabulaire du pintupi/luritja est assez réduit par rapport à nos langues occidentales, les variantes pour exprimer un même mot sont en revanche nombreuses comme l'illustre mon lexique.
    Si les cinq premiers nombres lui sont propres, la numération du pintupi/luritja est d'origine anglaise. A noter que le nombre 5 raka(pala) provient du walpiri main.


    L'alphabet pintupi/luritja est le suivant:

    a   i   k   l   ḻ   ly   m   n   ṉ   ng   ny   p   r   rr   t   ṯ   tj   u   w   y

     


  • POQOMCHI՚ 

     


    1         jinaj
    2         ki՚ ib՚
    3         ixib՚
    4         kijib՚    
    5         ho՚ oob՚
    6         waqiib՚
    7         wuquub՚
    8         waxiqiib՚
    9         b՚ elejeeb՚
    10       lajeeb՚


    11        junlaj
    12        kab՚ laj
    13        oxlaj
    14        kajlaj
    15        ho՚ lajuuj
    16        waqlaj
    17        wuqlaj
    18        waxaqlaj
    19        b՚ elejlaj


    20       junk՚ ahl (juwinaq)                          
    21        jinaj  ruka՚ k՚ ahl
    22       ki՚ ib՚  ruka՚ k՚ ahl
    30       lajeeb՚  ruka՚ k՚ ahl
    31        junlaj  ruka՚ k՚ ahl
    40       ka՚ k՚ ahl                            
    41        jinaj  roxk՚ ahl
    50       lajeeb՚  roxk՚ ahl
    51        junlaj  roxk՚ ahl
    60       oxk՚ ahl
    61        jinaj  kajk՚ ahl
    70       lajeeb՚  kajk՚ ahl
    71        junlaj  kajk՚ ahl
    80       kajk՚ ahl
    81        jinaj  ho՚ k՚ ahl
    90       lajeeb՚  ho՚ k՚ ahl
    91        junlaj  ho՚ k՚ ahl
    100     ho՚ k՚ ahl

     

     

    Le poqomchi' est une langue amérindienne parlée au Guatemala, plus précisément dans les départements d'Alta Verapaz et Baja Verapaz. Il fait partie du groupe quiché-mam de la famille maya et représente l'une des multiples langues de cette famille parlées dans ce pays puisqu'on en dénombre près de 23. Le gouvernement, par la création de l'Académie des langues mayas fondée en 1990, a décidé de sauvegarder son patrimoine linguistique, ce qui ne fut pas toujours le cas dans le passé. Disposant d'un alphabet calqué à partir de l'espagnol et d'un dictionnaire bilingue, le poqomchi', qui possède deux variantes dialectales (orientale et occidentale), est enseigné dans les petites écoles, mais l'espagnol reste la langue majeure du pays. Concernant les langues indigènes, les autorités distinguent en fait les langues territoriales (parlées par un très grand nombre de locuteurs), les langues des communautés (restreintes à quelques villages, comme le poqomchi') et les langues spéciales (en voie d'extinction).
    Le système numéral est de type vigésimal (base 20) comme la plupart des langues de cette famille.

    L'alphabet poqomchi' est le suivant:

    a   aa   b   ch   ch՚   e   ee   h   i   ii   j   k   k՚   l   m   n   o   oo   p   q   q՚   r   s

    t   t՚   tz   tz՚   u   uu   w   x   y   ՚

     


  • AF RÉN ՚ DILLE



    1          kóow
    2          lámma
    3          séyyah
    4          áffar
    5          chán
    6          líh
    7          teebá
    8          siyyéet
    9          saagaál
    10        tomón


    11         tomón ichóow kóow
    12         tomón ichóow lámma
    13         tomón ichóow séyyah
    14         tomón ichóow áffar
    15         tomón ichóow chán
    16         tomón ichóow líh
    17         tomón ichóow teebá
    18         tomón ichóow siyyéet
    19         tomón ichóow saagaál


    20        tomón lámma  
    21         tomón lámma ichóow kóow
    30        tomón séyyah
    40        tomón áffar
    50        tomón chán
    60        tomón líh
    70        tomón teebá
    80        tomón siyyéet
    90        tomón saagaál
    100      kúdoó
    1000   élif, álif




    Le peuple Rendille est installé au nord du Kenya dans l'ancienne Province de l'Est entre le lac Turkana et le mont Marsabit, dans le désert Kaisut. A l'origine, il vécut en Ethiopie, mais les multiples conflits avec les Oromos le contraignirent à migrer vers le Kenya. Le rendille possède de très grandes similitudes avec le somali prouvant ainsi que leurs ancêtres parlaient la même langue. Appartenant comme le somali à la famille couchitique des langues afro-asiatiques, le rendille dispose d'un alphabet latin qui fut développé dès 1987 avant d'être adopté définitivement par l'ensemble de la population. Malgré tout, la langue n'est enseignée qu'à la maternelle, remplacée par le swahili dans le primaire et l'anglais dès le secondaire.


    L'alphabet rendille est le suivant:

    a   b   ch   d   ՚d   e   f   g   h   ՚ h   i   j   k   kh 

    l   m   n   ng՚   ny   o   r   s   t   u   w   y   ՚

     

    Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine     Afficher l'image d'origine


  • TAKANA



    1         piadha
    2         beta
    3         kimisha
    4         pushi
    5         pishika
    6         sukuta
    7         sukuta piadha
    8         sukuta beta
    9         sukuta kimisha
    10       tunka


    11        piadha tunka piadha ejaitiana
    12       piadha tunka beta ejaitiana
    13       piadha tunka kimisha ejaitiana
    14       piadha tunka pushi ejaitiana
    15       piadha tunka pishika ejaitiana
    16       piadha tunka sukuta ejaitiana
    17       piadha tunka sukuta piadha ejaitiana
    18       piadha tunka sukuta beta ejaitiana
    19       piadha tunka sukuta kimisha ejaitiana


    20      beta tunka
    21       beta tunka piadha ejaitiana
    30      kimisha tunka
    40      pushi tunka
    50      pishika tunka
    60      sukuta tunka
    70      sukuta piadha tunka
    80      sukuta beta tunka
    90      sukuta kimisha tunka
    100    ???
    1000  ???



    Les langues tacananes rattachées à la famille linguistique panoane ne comportent plus que cinq langues dont le tacana ou takana qui est encore parlé en Bolivie dans les départements de Beni et Pando et au nord du département de La Paz, la principale communauté résidant dans la ville de Tumupasa. Menacée d'extinction, cette langue amérindienne possède un alphabet normalisé depuis 1995 et fait l'objet actuellement de tentatives de sauvegarde, notamment grâce à la création récente (2014) de l'Instituto de Lengua y Cultura Tacana qui entreprend des cours de langue pour les enfants ayant abandonné le tacana au profit de l'espagnol. La Bolivie a, par ailleurs, reconnu dans sa constitution 36 langues amérindiennes officielles dont fait désormais partie le tacana.
    Si le système numéral du tacana est décimal, les nombres 7 à 9 sont construits à partir du nombre 6. Quant à 100 et 1000, ils n'ont pu être traduits et sont probablement empruntés à l'espagnol cien et mil.



    L'alphabet tacana est le suivant:

    a   b   ch   dh   d՚   dj   dy   e   i   j   k   m   

    n   ñ   p   r   s   sh  s՚   t   ts   u   w   y

     

    Afficher l'image d'origine

    Afficher l'image d'origine

    La langue tacana est située par le n°18.


  • PỌ TAṆḶE 


    1           dọk
    2           rap
    3           kunuṇ
    4           sẹrẹị
    5           pụwa՚
    6           payịndị
    7           peelou     
    8           parbaḍa
    9           lámḍa
    10         gbọmọ



    11          gbọm salị dọk
    12         gbọm salị rap
    13         gbọm salị kunuṇ
    14         gbọm salị sẹrẹị
    15         gbọm salị pụwa՚
    16         gbọm salị payịndị
    17         gbọm salị peelou
    18         gbọm salị parbaḍa
    19         gbọm salị lámḍa


    20        kị-ráp  
    21         kị-ráp salị dọk
    30        kị-kunuṇ
    40        kị-sẹrẹị
    50        kị-pụwa՚ 
    60        kị-payịndị
    70        kị-peelou
    80        kị-parbaḍa
    90        kị-lámḍa
    100      pịp ráp, wọn
    1000   wọn gbọ́mọ



    L'Etat de Gombe constitue l'un des 36 Etats du Nigéria. Situé au nord-est du pays, sa capitale est la ville de Gombe. La plus grande partie du peuple Tangale est installée au sud de l'Etat après avoir changé plusieurs fois de lieux en raison des guerres tribales. La population est répartie dans une trentaine de villages dont celui de Kaltungo apparaît comme le plus important. Leur langue maternelle est le tangale qui dépend linguistiquement du groupe Bole-Tangale de la branche tchadique de l'ouest de la famille afro-asiatique. On peut relever deux dialectes principaux, le tangale de l'ouest ou celui de Billiri, et le tangale de l'est ou celui de Kaltungo.  Depuis la publication d'une Bible en tangale imprimée en 1945, la langue dispose d'une écriture dont certaines graphies rappellent celles qu'emploie le yoruba. Néanmoins, la population se sert davantage de la langue hausa, la plus importante langue du nord du Nigéria.
    Le système décimal est de type décimal.

    L'alphabet tangale est le suivant:

    a   b   mb   ḅ   d   nd   ḍ   e   ẹ   g   gb   h   i   ị   j   nj  

    k   kw   l   m   n   ṇ   o   ọ   p   r   s   t   u   ụ   w   y

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Afficher l'image d'origine





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique